DSK et la chose…

Il avait la gloire, la puissance et une chose non maîtrisée dans un coin du cerveau avec des répercussions à mi-hauteur du corps. Il lui reste la chose. Probablement inutile dans une cellule de prison d’ailleurs. Un vrai gâchis disent certains. Une issue attendue disent d’autres. Il eut pu en être autrement… Imaginons DSK en grand couturier, il l’aurait portée en catogan. En cerise, il l’aurait juste gardée droite. En poisson, il aurait terminé son histoire sans problème. En lézard, il aurait même pris le risque de se la faire couper.
Mais, Dominique Strauss Kahn a des frilosités, il lui faut toujours la tiédeur d’un petit four chaud et humide pour loger sa chose. En urgence ithyphallique, le Priape français n’a pensé qu’à son appendice, oubliant gloire et puissance. Vu que ce genre d’affaire passait habituellement sous silence, il n’a pas tout de suite réalisé être tombé sur une version moderne de la mante religieuse. Il s’est fait bouffer la tête alors qu’il voulait juste donner une couleuvre à avaler. Ça peut arriver à certains hommes. Même ceux qui pensent dominer le monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s