Serait-il timbré?

Il a hurlé contre les fermetures des offices postaux. On l’a vu en soutien virulent à l’initiative «Services postaux pour tous» c’était en 2004. Lors du scandale de CarPostal, en 2018, on l’entendait scander: «Il faut un changement dans la culture de l’entreprise. C’est le client qui doit être au centre, et non pas l’optimisationPoursuivre la lecture de « Serait-il timbré? »

Vous reprendrez bien un peu de chocolat?

Quel lien y a-t-il entre la crucifixion d’un homme et la douceur du chocolat? La réponse est: l’esprit humain! Une propension à l’oubli des drames, au profit d’un moment de fête. Est-ce un bien? Est-ce un mal? Chacun a sa réponse. Quelle qu’elle soit, le moment de Pâques est là pour illustrer cet état dePoursuivre la lecture de « Vous reprendrez bien un peu de chocolat? »

Pour le meilleur et pour le pire

Pour le meilleur et pour le pire? Cette formule du mariage semble avoir fait long feu. Elle rejoindra peut-être bientôt la dérisoire préface du livret de famille vaudois signée Ramuz au siècle dernier: «Viens t’asseoir à côté de moi sur le banc devant la maison, femme, tu en as bien le droit, voici quarante ansPoursuivre la lecture de « Pour le meilleur et pour le pire »

Et soudain l’argent se mit à pleuvoir…

Avez-vous déjà essayé en tant qu’acteur de secteurs culturels, sociaux ou d’entreprenariat de demander de l’argent à l’Etat? Alors vous connaissez les chemins de traverse à franchir, les redemandes, les dossiers égarés, les refus pour une ligne oubliée dans une paperasse aussi épaisse que vos espoirs. Dans ce monde judéo chrétien dominant dans la mentalitéPoursuivre la lecture de « Et soudain l’argent se mit à pleuvoir… »

Qu’est-ce qu’on s’enquiquine….

Tout est gris, moche, triste, les villes sont mortes, les campagnes désertes, on se parle du bout des lèvres mais qu’importe, avec le masque on ne comprend de toutes façons rien du tout. Même si on nous recommande de garder le sourire, on se demande pour qui, vu que personne ne peut le voir. LaPoursuivre la lecture de « Qu’est-ce qu’on s’enquiquine…. »

Alain à en couper le souffle

L’autre jour j’ai surpris la conversation de deux amies, plutôt ambigüe. Oh tu sais disait l’une, Il me fait vraiment quelque chose cet Alain. Il est si vif, l’œil aux aguets, toujours prêt à répondre à toutes les situations, si sûr de lui. Un vrai mâle. De ceux dont on rêve qu’ils pourraient guider notrePoursuivre la lecture de « Alain à en couper le souffle »

Cet étourdissant silence

La pédocriminalité, l’inceste, la maltraitance des enfants. Depuis que #Metoo-inceste a été lancé, ces sujets finissent par avoir une petite écoute. Une pointe timide d’un iceberg monstrueux perce l’actualité. Le jugement à Nyon de ce père de famille qui payait en ligne une mère domiciliée en Roumanie pour faire subir, devant la caméra, des sévicesPoursuivre la lecture de « Cet étourdissant silence »

La politique dans tous ses états

2021 est une année électorale. Conseils communaux et municipaux vont renouveler leurs autorités et ce n’est pas une mince affaire. Toutes localités confondues, ce sont près de 1’600 conseillers municipaux et autour de 8’000 conseillers communaux qui vont faire une entrée ou un retour dans l’arène politique vaudoise. A l’heure des NTIC (nouvelles technologies dePoursuivre la lecture de « La politique dans tous ses états »

Bienvenue au Goulag

Nous sommes des Zeks! Cette abréviation de zaklioutchonii désignait, au Goulag, les détenus enfermés. Le Goulag, ça ne vous dit rien? En résumé il s’agissait dans l’Union Soviétique de Staline, de camps destinés aux opposants politiques. Leur but premier était d’instaurer une terreur apte à paralyser n’importe quel opposant à la politique imposée. Soljenitsyne lesPoursuivre la lecture de « Bienvenue au Goulag »

Les hommes seraient ils devenus des mécaniques programmées?

En 1994, la Suisse, en 1995 la France et le Canada découvraient, avec le reste du monde, l’horreur du suicide et des assassinats des membres de l’Ordre du Temple Solaire. En tout, 74 victimes de gourous du nom de Jo du Mambro et Luc Jouret, deux illuminés machiavéliques. Mais, au fil du temps et desPoursuivre la lecture de « Les hommes seraient ils devenus des mécaniques programmées? »

Ces taupes de Suisses

800 habitants de Mitholz dans l’Oberland bernois devront être évacués pour une durée indéterminée, le temps de sortir de la montagne le 7’000 tonnes de munitions entreposées dans des galeries. Une première déflagration accidentelle à eu lieu en 1947 tuant 9 personnes et laissant 200 personnes sans logement. Le danger est toujours présent et l’arméePoursuivre la lecture de « Ces taupes de Suisses »

Apprendre à nager dans les courants contraires….

5’000 bougies qui brûlent sur la Place Fédérale à Berne le soir de la St. Nicolas, sont là pour rappeler les 5’000 âmes envolées cette année des suites de la Covid. C’est émouvant. Dommage qu’il n’y ait pas à proximité une place assez grande pour accueillir les 16’900 bougies dont la flamme emporte le souvenirPoursuivre la lecture de « Apprendre à nager dans les courants contraires…. »

Un peu d’absolu svp

Passé la quarantaine rugissante, la vie de la majorité des couples semble d’une fadeur écœurante. De monologues croisés en oublis bien ordonnés, l’âge vient sans que plus rien ne se passe. L’ordinaire s’installe. Beaucoup s’en contentent. A la transcendance, on privilégie un confort domestique, une forme de «liberté» monnayée. Les habitudes remplacent la fantaisie. EtPoursuivre la lecture de « Un peu d’absolu svp »

Swiss rétro

L’avez-vous remarqué? Nous tombons en désuétude! Nos villes sont grises. Nos aéroports ressemblent à des hangars d’Aéroflot des années 80. Nous nous engonçons dans des règlements, contre-règlements et d’infinitésimales prescriptions pour le moindre bâtiment, voire monument. Nous sommes des vieux recroquevillés qui refusent le changement. Nous ressemblons à un peuple mort, à un champ dePoursuivre la lecture de « Swiss rétro »