Touche pas à mes sous

La Suisse n’aura pas ses Jeux Olympiques d’hiver en 2022. Même si le Conseil fédéral «envisage de soutenir une éventuelle candidature», Cassandre dit que non. La raison en est simple, les Suisses, dans leur grande majorité n’en veulent pas. Non que le Suisse soit opposé aux sports. Le Suisse est comme les autres, prêt à se river au fauteuil pour suivre des exploits à la télévision. Là où il diffère de ceux qui se battent pour avoir cette vitrine que représentent les J.O. pour une région ou un pays, c’est que le Suisse est économe. Rien n’est plus important aux yeux d’un bon Suisse qu’un centime suisse. Or, organiser des Jeux Olympiques coûte de l’argent public.

Quoi, nos impôts pour se faire voir et critiquer par la Terre entière? 36 millions? Mais que nenni. Pas un sou pour cette grand messe. En matière d’argent, le Suisse fait confiance à son instinct. Il accepte (sans être consulté d’ailleurs) de payer des milliards pour maintenir le franc face à l’euro ou soutenir des banques qui ont fauté. Mais mettre des millions pour des jeux? Vous n’y pensez pas, ce serait comme jouer à la loterie et vous savez bien qu’on ne gagne jamais…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s