Twitt, twitt, twitt Treiereiler

140 signes de fiel. Incroyable ce que 140 signes peuvent déclencher. Une simple petite phrase, une vingtaine de mots au plus et patatras… Avec son Twitt assassin, la petite amie du président socialiste installe le vaudeville à l’Elysée. Là où, au cours de la législature précédente, on se déchaînait contre un Sarkozy qui divorçait, se remariait et faisait entrer un bébé à l’Elysée. Bref, l’agité dérangeait. Il fallait changer, retrouver du bon sens, aller vers le normal. Un gag? Le «président normal» justement donne lui, même à l’insu de son plein gré, quoique… dans la commedia dell’Arte. Et cela dès son installation et avant même d’avoir entamé son programme. Dommage que le «Normal» n’ait pas eu le bon sens de tomber amoureux d’une femme dotée de distinction, qui sache tenir un rang qui en plus ne lui revient pas. Nous voilà loin d’une Carla toute de classe et d’élégance. Mais peut-être que les indécis préfèrent les vamps à bas résille et crinière lionesque, qui osent porter leurs ressentiments sur la place publique. Et dire que le Normal risque de croire qu’elle a fait ça parce qu’elle l’aime…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s