Des chiffres et des mots

Les mots peuvent tout dire. Les chiffres savent mentir. Pour qui sait jongler avec eux, l’avenir est radieux. Et ce n’est ni Madoff, ni Berlusconi qui le contrediront. Pas même notre ami Merz. Renégat les 6 premiers mois de l’année, le voilà soudain héros lors de sa démission. Belle sortie en effet qui laisse miroiter une caisse débordant de 600 millions alors que trompettes et tambours annonçaient un déficit de 2.7 milliards…
Le mal-aimé est réhabilité, les caisses sont regarnies, et l’économie agonisante est soudain ressuscitée. Tout cela, naturellement, c’est la chance. La Suisse s’est relevée plus vite que prévu, d’une crise financière moins grave que prévue, avec une monnaie plus forte que prévue et des réserves plus puissantes que prévues…
Peut-être est-il temps d’arrêter les prévisions? De profiter des excédents pour freiner l’envol des taxes. Non, on n’augmente plus les prix, on taxe! Le vital : l’eau, l’électricité, la santé, et même les poubelles… 
Mais c’est sans doute prévu puisque déjà, le gouvernement lance un appel à la prudence…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s