Lèse-majesté

Les vignerons de Chardonne ne décolèrent pas. Ils en parlaient même lors de leur dernière assemblée générale le 10 février dernier. De quoi? Qu’à Berne, on ne sait pas que la Suisse est un pays producteur de vin!
C’est qu’ils voyagent les vignerons de Chardonne, et ils observent. Par exemple qu’à l’exposition universelle de Shanghai, les pavillons de Zurich, Bâle et Genève servaient des vins italiens et espagnols! Yes! Pire encore, lors d’une réception à l’ambassade de Suisse à Moscou, on a osé abreuver l’assemblée avec… du beaujolais! Crimes de lèse-majesté! Comment se fait-ce?
Deux pistes peut-être. La première est qu’il est grand temps de renouveler notre Conseil Fédéral. Et il est impératif de nous trouver un Delamuraz nouveau! L’autre? Que nos vignerons suisses, grands observateurs devant l’éternel, comparent les budgets octroyés à la communication des producteurs italiens, espagnols et du beaujolais avec les leurs. Avec leurs cadeaux… et à leur capacité d’être où il faut au bon moment. 
A trop dormir sur le crapaud, on finit par l’étouffer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s