Fukushima et après?

Il existe une multitude de systèmes pour fournir à profusion de l’énergie. Le programme Iter (fusion) d’ici 30 ans, le schiste bitumeux (combustion), les barrages (électricité), le gaz naturel, le photovoltaïque, les éoliennes, la géothermie, les centrales de réflexions par miroir et tout ce qui s’étudie et qui n’est pas porté à la connaissance du grand public. Bien sûr, chaque système à un coût et un prix. Or, il n’y a aucune raison que l’énergie, se comporte différemment que la bourse. Avec ses produits dérivés, ses effets de levier, ses inflations, ses prises de risques. Bref, l’énergie tout comme le pétrole, est un produit financier qui se traite en bourse à 30 ou 40 fois sa valeur grâce ou à cause des spéculations. Que l’on sorte du nucléaire aujourd’hui ou demain, que les stocks de pétrole soient rationnés ou pas, que les éoliennes soient dispersées ou pas, il y aura toujours, comme à la bourse, des actionnaires et des fonds de pension pour augmenter artificiellement les prix. Et si la politique s’agite, c’est bien moins pour protéger le peuple que pour tenter de faire le bon choix des investissements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s