La sale guerre de Kadhafi

Pendant qu’une politique de petits pas s’organise pour tenter de stopper les représailles de Kadhafi sur son propre peuple, des milliers de gens meurent en Libye. Et dans quelles conditions. Une guerre c’est toujours éprouvant. Pourtant, lorsque l’on entend ou lit : «Bombardement intensif : 26 morts, dont 20 civils», la réalité du terrain est très loin du message officiel. En témoigne une brève rencontre clandestine en Tunisie avec des passeurs libyens, dont les échos font frémir: «Kadhafi recrute des troupes de mercenaires et leur demande de tuer dans la terreur toute personne qui ne loue pas le pouvoir en place. Ils ont l’ordre de violer des enfants devant leurs parents, de violer et tuer leur mère et pour les aider on leur fournit des quantités de viagra. Mais il y a pire, dit l’un des passeurs: On ne respecte pas la paix des morts et ces mercenaires venus d’Afrique noire «s’amusent» à mutiler les cadavres. Mon voisin a ramassé le corps abîmé de sa petite fille morte et, pour lui éviter plus de sévices, l’a enterrée sous son plancher dans une maison quasi en ruine». La guerre, là-bas, c’est pire que la mort…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s