Politiquement… incorrect!

S’exprimer devient un acte dangereux. La grande mode du politiquement correct scrute, soupèse, retourne, analyse chaque parole de toute personne dont le langage pourrait prêter à interprétation. Ceux qui en tirent parti n’hésitent d’ailleurs pas à user du politiquement incorrect pour isoler des phrases de leur contexte afin de les jeter en pâture à tout usager médiatique. Le socialiste Jean-François Kahn dans une discussion sur DSK, a fait allusion à l’Ancien Régime, évoquant le temps où «un puissant ne voyait pas de mal à trousser une domestique». Exit Kahn, jeté comme un renégat malgré tout ce qu’il a pu dire et écrire avant cela pour les femmes. Yvan Perrin, UDC, a posé la question: si votre enfant enlevé est détenu dans un endroit en train de mourir et que son bourreau ne veut pas parler, ne faut-il pas avoir recours à tous les moyens pour le retrouver? Et voilà Perrin sous enquête pour incitation à la torture. Ces hommes ont-ils commis un crime? Dans les deux cas, les phrases ont été sorties de leur contexte. Est-ce politiquement correct?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s