Je pense, donc j’agis

Grande nouvelle pour la science. Le Centre de neuroprothèses (CNP) de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne a réussi une première mondiale, le 24 avril dernier à Sion. Un patient hospitalisé à la SUVA à Sion a pu commander par son esprit un ordinateur situé devant lui et relié via Skype à un robot situé à Lausanne. Il a donc mentalement commandé un robot, via son ordinateur. Tout cela sans bouger les lèvres. Un procédé qui ouvre des perspectives intéressantes.

Certes, les handicapés seront les premiers à en profiter, surtout les tétraplégiques. Bonheur pour eux. Mais d’autres applications sont ouvertes. Par exemple, il y aura probablement des cas où, munis de quelques électrodes, il sera facile d’influencer une signature. Ou le classement de son dossier par l’inspecteur des impôts. Mais la politique et son concert mal accordé gauche droite? Robert Aron disait: «Qu’on soit de droite ou qu’on soit de gauche, on est toujours hémiplégique». Sachant que la neuroprothèse est globale… autant admettre de suite que c’est déjà foutu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s