L’oubli

Le 30 janvier 1933, un certain Hitler était nommé chancelier d’Allemagne. 1933-2013, cela fait 80 ans. De l’histoire récente. Très récente même en regard de l’histoire de l’humanité. Pourtant, en regardant dans le rétroviseur, l’horreur de cet épisode politique semble dater de millénaires. Dans notre monde où la paix sociale et la prospérité sont, comparativement à l’époque au rendez-vous, il est difficile d’imaginer que le barbarisme tel que pratiqué en Allemagne soit si récent. Qu’il soit à portée de notre mémoire, même si les nouvelles générations déjà ont zappé et pensent que Hitler est un chanteur rock ou un champion de Kung Fu, voire un acteur contemporain de Chaplin.

Depuis 80 ans, le développement européen et la modernité ont vécu une accélération jamais égalée. On ose espérer, sans pourtant en être sûrs, que pareille tragédie ne pourra jamais se répéter en Europe. Ceci malgré ce qui s’est passé à l’Est, dont le massacre de Srebrenica il y a tout juste 18 ans. Mais peut-on parier? L’oubli arrive si vite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s