L’été de la colère

Vous aimez la fête, le bruit, l’odeur des grillades? Alors, rendez-vous au Jardin Doret à Vevey. Ça commence le matin avec les nettoyeuses, ça se poursuit avec les tondeuses, puis viennent les joggers (peu bruyants ceux-là), enfin les mamans, les bambins qui se chamaillent, les jeux de balle et autres. Arrive alors l’heure des barbecues, des fumées plus ou moins poissonneuses ou saucissonneuses, des bandes de copains et des familles. Sans oublier tous les deux ans la super ambiance des Eurofoot et des Mundials sur écran géant. Cela s’appelle les loisirs pour citadins et c’est un vrai bonheur pour nombre d’entre eux.Sauf, oui sauf, pour les riverains, qui ne savent plus sur quel haut-parleur se brancher pour diminuer les décibels envahissant leurs logements. Avec en prime du vandalisme, du deal et des rodéos routiers. Au point que certains étés, des habitants se mettent aux somnifères pour trouver le sommeil et prient comme Brassens «pour qu’un coup de foudre assassin» vienne chasser les inopportuns. Certes, des mesures sont prises, mais les habitants les jugent insuffisantes. Restent deux solutions: transporter le jardin Doret vers une vaste prairie ou déménager les riverains en été. Peut-être dans la halle inox.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s