Comme c’est bizarre!

Un jeune soldat (qui serait une soldate à la sexualité refoulée) s’appelant Bradley ou Chelsea Manning, dénonce des tirs américains sur des civils en Irak et livre des données sensibles à WikiLeaks. La sanction tombe, 35 ans de prison.

Julian Asange, créateur de WikiLeaks, le site qui organise des fuites de données sensibles, est réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres pour ne pas se faire assassiner.

Edward Snowden, ancien de la CIA, trouvant que les programmes de surveillance mondiale par Big Brother ne sont pas acceptable, dénonce. Il devient un paria en fuite.

Ludovic Rocchi, journaliste du Matin dénonce un plagiat à l’Université de Neuchâtel, le procureur fait perquisitionner son appartement.

Bradley Birkenfeld, banquier à l’UBS, dénonce ses collègues, ses clients et les techniques de sa banque pour permettre à des contribuables américains de pratiquer l’évasion fiscale. Il s’extrade aux Etats-Unis et le fisc lui offre 104 millions de récompense.

Enfin Barak Obama, l’homme qui couvre les soldats en Irak, les bandits du fisc américain, organise la surveillance mondiale et condamne les actions de WikiLeaks, reçoit le prix Nobel de la Paix! A quoi rime tout ça?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s