Quand je serai riche… comme l’horoscope me l’a prédit

Les astres en sont certains. Dès le mois prochain une richesse inépuisable va fondre sur ma personne. Pouvoir, puissance, luxe, voyages, rencontres, tout, absolument tout doit réussir. Pour le reste de la vie.

Je gamberge, j’invente, je divague, j’imagine… Je me délecte ! Et puis, et puis….je me dis que oui… Oui, bien sûr, il arrivera forcément ce jour où la plume Mont Blanc ne fera plus frémir les mots. L’anti-ride La Prairie glissera sur une peau tendue par le meilleur spécialiste sans reconnaître le geste du plaisir. Ce jour-là, une croisière de rêve, une sortie en boîte, des vacances en palaces, des voyages, meubleront des silences redoutés…

Oui, il arrivera forcément ce jour où la maison trop grande aura été visitée de tous les amis lassés. La Cayenne vivra son ennui au garage, l’agenda électronique me narguera de ses pages trop remplies et, sans arrêt, le téléphone débitera des banalités mille fois ressassées pour me donner l’impression de vivre au cœur de l’action.

Il viendra ce jour où, dans la grande salle de bains ou dans le dressoir, les splendides miroirs renverrons la silhouette d’un Gaultier transposé, d’une Vivienne Westwood colorée, d’une panoplie d’accessoires et de bijoux posant le fastidieux embarras du choix. Oui, c’est sûr, il viendra ce jour où l’horaire, le téléphone, les obligations, le paraître et l’étourdissement de la vitesse se heurtera à un, et maintenant ? Quoi encore ?

Alors je l’attend ce jour car je choisirai et me contenterai du luxe!

Le luxe du temps. Celui de planifier. De lire ce qui m’intéresse. De ne pas répondre au téléphone. De ne pas être responsable des autres. De n’avoir pas à paraître. Le luxe d’une table partagée avec un interlocuteur de qualité. Celui de parler quand j’en ai envie. De refuser des rendez-vous. De sortir nu-pieds, de me coucher à l’heure que je veux. Le luxe de vivre, d’entrer dans un musée et d’en ressortir immédiatement s’il ne me plaît pas. Le luxe d’apprendre, de découvrir, de chercher, de trouver. Le luxe de me dire à voix basse ou à haute voix, ce que je pense de moi ! Chic, je serai très riche.

Nina Brissot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s