Instantanéité

Ce petit moment qui rend tout le reste inexistant. Ce besoin d’agir, là, maintenant, sans rien attendre, sans même se donner le temps de réfléchir. L’instinct. Le bonheur en éclair. La force de la spontanéité. L’envie. La satisfaction. A quel rythme sommes-nous atteints d’instantanéité?

L’éducation, la civilisation, la bienséance nous ont privé de ce plaisir très personnel sans même que nous en soyons conscients. Une respiration, un soupir, un regard et c’est fini. L’instant est passé. Il ne reviendra pas. Jamais.

La fulgurance avec laquelle une idée traverse l’esprit et la vitesse supersonique à laquelle elle peut se perdre sans être attrapée montre l’instant précis de la bascule. De la vie à la mort. Le battement du cœur fait défaut, le souffle s’en va. Sans pouvoir être rattrapé. Jamais.

L’instant. Celui où il faut croire. A sa chance. A son bonheur. En l’autre.

L’instant de peur face au danger et qui peut dicter le geste qui sauve.

L’instant de jouissance, d’oubli, d’évasion, de sublimation

L’instant de perte.

Y croire. Y entrer. S’y lover. Mais, à cet instant, miaula le chat

2 commentaires

  1. Jean Brugger dit :

    Très beau et si juste ! De plus si bien exprimé
    Merci Nina

    J’aime

  2. Véronique Gaspard-Charlet dit :

    Sublime, lumineux…! Merci (malgré le chat😩)

    J’aime

Répondre à Jean Brugger Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s