Où sont les patrons?

La mode des fusions absorptions ayant conduit une grande partie des entreprises à se fondre dans des multinationales, a conduit pour une large part à la disparition des vrais patrons!

Aujourd’hui, on traite avec des managers. Des gestionnaires dont la vision s’arrête à leur tableau Excel servant de mode à penser. A penser vite et court. Le temps d’un budget annuel, bible de l’entreprise. Car au delà de ce budget, c’est leur tête qui se joue.

Au grand monopoly du libéralisme actuel, l’économie est un jeu au service des actionnaires, dont nos propres caisses de pension… Aussi, le pouvoir de décision de ces managers se limite-t-il aux marges bénéfiques d’un budget qu’il faut serrer afin de prouver que l’on est meilleur que les autres. Non pas qualitativement mais en termes d’aptitude à dégager des rendements plus importants pour les actionnaires. C’est pour cela qu’on les engage. Leurs cartes de visite alignent d’impressionnants titres, si possible complétés d’une licence en matières inutiles ou d’un MBA (que l’on peut désormais acheter sur Internet). Naturellement, dès l’âge de 27 ans, on peut lire dans leur CV qu’ils sont en possession d’une longue expérience. Ce qui, dans ce cas, consiste à raisonner par un budget fait pour la seule année où ils en sont responsables. S’il est respecté, ils ont une chance d’en préparer un deuxième. S’il ne l’est pas, c’est une expérience de plus sur le CV pour un prochain employeur.

Mais à qui s’adresser lorsque l’on veut parler au patron d’une entreprise? Tout dépend. Pour les décisions sans conséquences, au-delà de l’année du budget en cours, n’importe quel manager de n’importe quel service fera l’affaire. S’il s’agit par contre de valider une solution à long terme, de miser sur le capital humain ou d’avoir une vision des valeurs ou du développement qui guident l’entreprise, alors il faut rechercher le Kamikaze de service. Et dans l’économie du jour, malgré les parachutes dorés, leur nombre est inversement proportionnel à ceux qui se font recruter dans le secteur, en plein expansion, du terrorisme. L’effet en serait-il la cause?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s