S’abstenir? Trop facile!

Oh, moi! je ne vote pas. De toute façon, ils font ce qu’il veulent! Bof, ces politiques, tous des pourris! Je suis neutre dans mes opinions, alors pourquoi voter? Je ne sais pas qui choisir. Ils sont tous mauvais ou bien, je me dévoue autrement pour la collectivité…. Eh oui!, elles sont courantes ces petites phrases idiotes. Souvent dans la bouche même de ceux qui râlent et qui critiquent, le système, les personnes en place, et toute proposition. Jusqu’à un certain point, la réaction est humaine. Il est toujours plus facile de dénigrer que de s’engager, de se distancer que de se responsabiliser.
Bien sûr, le «pouvoir» même local a quelque chose de grisant. Et nul ne peut exclure que, sur le nombre de prétendants à des postes à responsabilité dans sa commune, un pourcentage non négligeable y voit d’abord, un piédestal personnel. Il faut pourtant admettre que le chemin vers ces «gloires» comprend aussi un engagement qui n’est pas de tout repos et que les responsables politiques doivent donner de leur personne – et souvent de leur vie de famille – pour la communauté.
Le peuple est aujourd’hui en position de choisir. C’est à lui d’adopter, sélectionner, élire les personnes responsables qui, dès leur entrée en fonction vont représenter nos voix. Celles qu’il pense le mieux aptes à s’engager, à mener une politique que chacun aimerait pour le bien de tous. Pourquoi ne pas s’exprimer alors? Les campagnes politiques avec leurs vrais et faux débats, avec leurs argumentations diverses, avec leurs cortèges de promesses possibles ou non, ont donné à qui s’y intéresse, une assez large information pour se faire une opinion. Dans notre démocratie* directe à laquelle chaque Suisse se dit si attaché lorsqu’il s’agit de défendre nos valeurs, le peuple a le pouvoir souverain. C’est à lui de l’utiliser aujourd’hui, en définissant des choix qui seront les siens et en ne laissant pas le hasard, ou les clubs partisans, faire son travail. C’est le moyen qu’il a de s’affirmer. S’abstenir est trop facile.
Nina Brissot

*«La démocratie est le pire des systèmes à l’exclusion de tous les autres». ( W. Churchill)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s