La rapportomanie

Elle est sournoise et efficace. Elle frappe partout mais vise plus particulièrement l’inefficacité. La rapportomanie est une maladie récurrente. Tous n’en meurent pas mais de nombreux laborieux dits consciencieux sont touchés… Elle bloque l’esprit de décision. Elle demande des rapports, des experts, des contre-experts, des psys. Les soignants se pressent. Les patients sont nombreux: politiques, juges, patrons, fonctionnaires, sans oublié feu Swissair… compagnies d’aviation…
L’on fait grand cas en ce moment à propos d’un milliard à payer à l’Europe.
A Berne, le contrôle parlementaire de l’administration a confié à des experts externes le soin d’étudier, ce que représentent pour l’administration fédérale les coûts de rapports! Rien à voir avec le milliard direz-vous. C’est vrai. A l’exception d’un chiffre qui interpelle. Car les experts ont découvert que, plus de 6’000 rapports élaborés chaque année coûtent entre 600 et 700 millions!!!! A 300 million près, on s’offre les faveurs de l’Europe…Faut-il tant hésiter?
Mais revenons à la rapportomanie. Compte tenu de l’importance du mandat, les experts n’ont pas lésiné. Ils ont chirurgicalement cerné la maladie et détecté, entre autres, quelques soupçons de copinage, quelques fournisseurs attitrés, plusieurs rapports incitatifs au niveau des Partis. Surtout ils ont relevé une fièvre étrange se déclenchant en novembre et s’éteignant avec l’année. La fièvre des mandats de dernière minute. Elle permet d’épuiser les fonds afin d’obtenir un même budget au 1er de l’an. Quelques autres symptômes figurent encore au rapport cependant il est plus drôle de se pencher sur la nécessité immédiate de certains d’entre eux. Par exemple: «l’amélioration de l’efficacité de l’administration» fallait y penser. Mais aussi du «soutien de la DDC au processus de réforme du système de santé au Tadjikistan»! Peut-être y en aura-t-il un sur la Corée? Plus sympa? «la participation des jardins botaniques suisses au réseau international de jardins botaniques!». Mais ne nous moquons pas et balayons devant notre porte. Croyez-vous qu’il soit possible de tailler une haie à Grandvaux, arrêter des cloches à Cully ou créer un fenestron à Lutry sans aucun rapport? Ce serait faire honneur aux décideurs!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s