Croyez-vous aux miracles?

Depuis deux décennies la mode des fusions d’entreprises nous a habitués à de grands trusts et aux sauts de la bourse accompagnant chaque achat. Les actionnaires ont souvent été contents. Les ménagères y ont trouvé quelques indécences…
Par exemple, avons-nous remarqué une baisse du prix de l’eau minérale depuis que Nestlé en a le quasi monopole? Comment expliquer la hausse des prix chez Interio et Globus depuis que le géant Migros s’est approprié de ces enseignes? Avons-nous vu beaucoup de baisses d’impôts là où les communes ont fusionné? Les producteurs verront-ils leurs revenus augmenter maintenant que Migros sera leur seul acheteur alors qu’elle était auparavant en concurrence avec Denner?
Pourquoi devrait-il en être autrement avec une caisse unique? Caisse qui, en plus, serait tenue par des fonctionnaires? Ceci en connaissant déjà le fonctionnement d’un modèle existant, celui de l’AI qui brille par ses problèmes. Comment le simple client obligé, abonné à une seule adresse pourra-t-il comparer, émettre des exemples, faire fonctionner la caisse unique s’il se trouve enrôlé dans un machin d’Etat où les interlocuteurs changent à mesure que surgissent les problèmes?
Certes, le système actuel a trop de flous et l’arrogance de certaines caisses mérite d’être sanctionnée un peu plus sévèrement que par des mises en garde. Il ne faut pas perdre de vu que si nous sommes aujourd’hui devant ce choix c’est bien à cause des abus des caisses actuelles. Mais supprimer le libre choix revient à imposer un impérialisme d’Etat peu convenable à un peuple souverain.
Il est toujours facile de faire tourner le miroir aux alouettes avec force chiffres à l’appui. Il en va des chiffres comme des mots. On leur fait dire ce que l’on veut. Et même son contraire. Mais attention, il y a longtemps qu’on ne fait plus de lanternes avec des vessies. Il est temps de bien réfléchir avant de vendre son libre choix pour quelques centimes hypothétiques. D’autant plus que le financement de l’affaire reste tout ce qu’il y a de plus flou… Avoir la foi oui. Mais croire aux miracles demande d’assumer les ratés de ses choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s