Parlons-en…

S’il est un sujet infini et inépuisable, c’est bien la météo! Pas une rencontre, pas un coup de fil sans qu’on ne loue ou déplore le temps qu’il fait ou qu’il devrait faire. Surtouat l’été, car à la première pointe de chaleur, on crie à la canicule. Puis à la première dépression, on parle du changement climatique. Si c’est mitigé, c’est fort désagréable, on ne sait pas comment s’habiller. L’hiver c’est moins flagrant. Tout le monde s’attend au mauvais temps et, s’il n’est pas là, c’est du bonus… Mais s’il est là, c’est bon pour les glaciers. Et pour les nappes phréatiques… Inépuisable et bienheureux sujet car il offre à des inconnus une belle entrée en matière. En général il ne fâche pas. Il s’adapte même par geste aux langues étrangères et permet de déboucher sur des tas d’autres sujets tout aussi futiles et sans importance. Le refroidissement grippal par exemple, ou le rhume, c’est incroyable le temps de conversation qui peut être tenu sur le sujet. Mais le record des records – il faut bien suivre les modes – c’est le réchauffement de la planète. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais il me semble que plus on en parle et plus on grelotte. Au point qu’il faut faire repartir le chauffage au mois de juillet. Oh, attention, on n’ira pas jusqu’à dire – même pas penser – que le sujet est futile. Surtout depuis que Al Gore en a fait un succédané. à son échec présidentiel. Non la chose est des plus sérieuses, le trou d’ozone est là pour le prouver. Il faudrait seulement, de temps en temps, avoir le temps… Le temps de se pencher sur des archives.
C’est ce qu’a fait l’autre jour un vigneron de la région. Il a relevé, dans le carnet de route de la famille, deux saisons consécutives qui en 1822, étaient, en Lavaux, en tous points similaires à celle, unique et inquiétante de 2007. Caramba, ça a donc déjà existé? Il va falloir en parler. Voilà un bon sujet pour les vacances. D’ailleurs qui sait, peut-être bien que les chiens-chiens à leur mémères que l’on force à sortir en ce mois de juillet malgré un temps de chien, en font entre eux une sujet sur les humains. Allez, surveillons comment ils remuent la queue et sortons les bottes pour la promenade. Bel été à tous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s