Vendredi sans…

L’arrivée du courrier électronique a largement changé nos vies. Du moins est-ce le cas dans les bureaux, entre amis et souvent même en famille. Une idée traverse l’esprit, vite on en fait un mail de quelques lignes. C’est plus rapide qu’un téléphone qui peut vite dévier sur d’autres sujets, moins fastidieux qu’une lettre. C’est gratuit et peut être utilisé en tout temps, sans horaire. Cette petite merveille qu’est l’e-mail a vite trouvé sa place dans nos habitudes au point que son utilisation est passée dans le domaine des réflexes.
Mais, toute médaille a son revers. Il arrive que les réflexes tournent à la manie et le bonheur en cauchemar. Une récente étude indique de 39,7 milliards presque 40 millions de millions de mails sont échangés chaque jour et autant, voire plus de spams! Du coup il est des jours où les mails pleuvent. Jusqu’à 200 courriels et plus par jour, c’est ce que nous recevons au Régional par exemple. Sans compter ceux qui téléphonent pour savoir si nous avons bien reçu leur mail. Du coup la boîte réception devient l’ennemi numéro 1 et c’est en soupirant que l’on regarde pleuvoir les nouvelles qui souvent n’en sont pas.
Le mal est déjà si bien ancré qu’une équipe de 150 ingénieurs californiens d’Intel a décidé en octobre dernier, de lancer une opération, le «Zero E-mail Fridays». L’idée, bienvenue d’ailleurs, est de permettre aux récipiendaires de tant de messages de souffler un peu le vendredi, voire de trier ceux de la semaine ou de parler en direct avec un interlocuteur plutôt qu’au travers d’un écran.
La mayonnaise semble prendre. De grandes entreprises ont adopté la formule et ont constaté jusqu’à 75% de trafic en moins les vendredis. Au niveau du grand public, l’idée prend forme puisque, depuis son lancement, on constate une légère baisse du flux les vendredis. La vie est donc un éternel recommencement. On connaissait autrefois le vendredi sans viande. Aujourd’hui c’est sans courriel. Une preuve que le «sans» a sans doute, un côté très positif. Vive les vendredis sans….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s