Hommage à Roger de Diesbach

En regardant tous ceux qui sont venus te rendre un dernier hommage dans cette immense cathédrale de Fribourg, on ne peut que s’incliner devant la majesté de cette amitié. Tu savais toucher tout le monde Roger. Et tous à ta manière. Différente pour chacun. Toute cette écoute des hommes, cette capacité à offrir du temps à ceux qui te sollicitaient, ce recul à la fois bon père et dégagé qui te permettait de te faire une opinion sans porter de jugement. C’est tout cela qui a rendu unique Roger de Diesbach. C’est aussi l’humain si profond en toi qui te faisait comprendre les malmenés de la vie, t’insurger contre les états voyous, les truands institutionnels et adopter les causes des peuples moins favorisés. «Rapporter, dire, montrer, l’Afrique ne s’arrête pas aux clichés, il faut parler de la gentillesse de ces peuples» disais-tu souvent. Et puis Roger, il y avait chez toi ce côté impressionnant du Maréchal éléphant qui cédait la place au parfait gentleman mondain en un simple sourire, souvent malicieux. Roger, tu manques déjà à toute ta famille qui est immense. Tu vas nous manquer longtemps car l’unique est irremplaçable. Adieu Ami.

Nina Brissot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s