Pandémie fiscale

Agacés par le refuge du secret bancaire suisse face au fisc tyrannique tant européen qu’américain, nos voisins ont lancé un sale virus: celui de la pandémie fiscale. Une pandémie, c’est grave. Plus encore lorsqu’elle est infiltrée en divers points.
Une première attaque est venue de l’Allemagne. Artillerie lourde et bruits de bottes, on a fait exécuter la basse besogne à des truands rétribués au prix de tueurs professionnels. Ach!
Plus subtile, l’Italie a utilisé des ruses de «volpe». Peut-être inspiré du livre de la jungle, le serpent envoûteur a sifflé, «reviens, reviens, tu seras amnistié»… et sûrement amnésié. Beaucoup ont succombé à l’envoûtement. Ma!
Pas de pétrole et plus d’idées… La France utilise alors le bon vieux système D . Elle copie les Allemands mais au rabais et se plante. Elle cocorite à droite, elle jappe à gauche, elle tente le chantage sur les p’tits Suisses. Elle ne veut pas d’amnistie. Elle pleure misère et dépense sans compter. Cocorico!
Et la Suisse dans tout ça? Elle n’a pas encore compris qu’en cas de pandémie, il faudrait troquer un gouvernement malade contre un groupe de spin doctors… Alors, elle s’écroule! Splash!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s