Taxer et dépenser

C’est une histoire suisse. Point d’argent, point de Suisse. Eliminer les déchets par le fruit de l’impôt général comme le font toutes les républiques, fédérations et confédérations civilisées n’est pas du goût des Suisses. Une majorité dit-on, veut une taxe au sac. Super. Surtout pour toutes les familles vivant en appartement dans des immeubles qui, au lieu d’éliminer des poubelles à moitié pleines pour éviter les odeurs et encombrements, vont désormais les faire attendre sur le balcon ou dans la cuisine afin de les tasser en masse pour ne payer qu’un sac. Quelques sommes supplémentaires vont être récoltées.

Pour quoi faire? Voyons ma brave dame la question est stupide. Il faudra payer des inspecteurs aux poubelles. Participer à une nouvelle taxe anti-pollution à cause du ballet de voitures, moteurs ronflants attendant leur tour pour accéder aux déchetteries. Payer l’inspecteur Navarro de la poubelle qui traquera et filera les tricheurs. Ça on aime.

Mais peut-être qu’à la fin des fins, le gouvernement sauvera 1.50 fr. par année. On vous l’avait dit au début, c’est une histoire suisse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s