Le modèle suédois

La Suisse qui se veut modèle du recyclage a tout de même une bonne longueur de retard sur la Suède qui possède une capacité d’incinération dépassant la quantité de déchets incinérables et bien triés. La Suède importe donc 800’000 tonnes des déchets ménagers de ses voisins européens pour faire tourner ses usines. Bonjour le coût écologique et de transports… Selon Catarina Ostlund, conseillère principale à l’Agence suédoise de l’environnement, avec 30 usines d’incinération, le pays s’est doté d’un des systèmes les plus performants pour extraire l’énergie obtenant en moyenne 2,5 Mwh par tonne. Un système qui laisse 0,9% de déchets soit 4kg par habitant pour être recyclés ou compostés. Mais cette valorisation énergétique des déchets leur donne finalement une valeur marchande…Et la question se pose de savoir s’il faut augmenter les déchets ou en importer pour faire tourner les usines et produire du thermique. Ou faut-il encore, comme le préconise notre gouvernement, tenter, à prix fort pour le consommateur avec des taxes au sac, de diminuer les déchets? Et où est la vraie écologie?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s