Gueule de bois à Vevey

Vevey pourrait bien se réveiller avec des araignées dans la tête et une sacrée gueule de bois. Les effluves grisantes du succès au bras de fer étant retombées, il va falloir regarder les choses en face. Et les choses sont simples. Avec le refus du Rivage, Vevey repart dans l’immobilité pour un temps indéfini. Ce site jouxtant le château de l’Aile racheté par un mécène et en cours de rénovation devait lui être vendu comme promis en 2007. Il se proposait d’en refaire le parc dans les proportions existantes, idem pour le restaurant et d’y installer une unité d’accueil pour les écoliers et des appartements. C’est la prolongation de cette promesse de vente que les Veveysans ont refusé le 3 mars dernier avec un écart d’une poignée de voix. Ce non bloquera évidemment le projet, la Ville n’ayant pas le premier franc pour le réaliser. Mais aussi sans doute, l’isolation de la Salle del Castillo. L’agitation des troublions champions du verbe faux et, l’engagement aussi actif qu’un troupeau de phoques sur la banquise d’une Municipalité faible ont renvoyé l’aménagement sain de ce lieu aux calendes grecques. Bois encore un coup Vevey.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s