Ca «gaz»?

C’est un sale coup pour les investisseurs dans les énergies renouvelables. Notre planète semble, tout à coup déborder d’énergies fossiles! Rien qu’aux Etats-Unis, les découvertes sont si importantes qu’elles pourraient dépasser celle de l’Arabie Saoudite d’ici à 2020. Un quotidien libanais annonce la découverte au large du pays de réserves pouvant produire jusqu’à 675 millions de barils de pétrole et 15 trillions de mètres cubes de gaz naturel. En Guyane française, le site de Zaedyus pourrait contenir jusqu’à 300 millions de barils de pétrole enfouis à 6’000 mètres de profondeur. En Ouganda, les chinois ont trouvé un nouveau gisement et l’Angola vient d’ouvrir un 8e gisement et ainsi de suite en Norvège, au Brésil, au Mozambique, en Tanzanie, au Maroc en Lybie, en Algérie… on ne sait plus où donner du baril. Et c’est compter sans les nouvelles réserves de gaz forées en Russie, en Afrique, au Moyen Orient et…. à Noville sous le Léman! (voir page 15).

On dirait qu’il suffit de forer un peu pour trouver tout ce qu’on nous annonçait en pénurie d’ici à 2020. C’est à se demander si on nous berce d’illusions ou si on s’est fait berner jusque-là…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s