Fanatisme environnemental

Depuis le 1er janvier, les pollueurs payeurs de la Riviera sont aussi astreints à re-re-re-trier leurs déchets et utiliser des sacs blancs taxés. Tout étant fait pour aider les payeurs, il faut désormais aller à la poste acheter ses sacs! Le supermarché local qui en principe garde sous clé à la caisse le précieux sésame étant en rupture de stock le 3 janvier! Mais soyons heureux, on ne nous a pas (encore) demandé de décoller les étiquettes des bouteilles avant de les jeter dans le bac à verre. Par contre, certaines communes osent inciter ouvertement leurs citoyens à refuser toute publicité (même de leurs commerçants) dans leurs boîtes aux lettres pour rester propres en ordre…

Ce fanatisme environnemental, sous couvert de «protection de la planète», est avant tout un juteux business. Le gouvernement en profite pour imposer quelques taxes supplémentaires, et les fabricants de toutes sortes de gadgets, le plus souvent refusés par le bon sens du peuple, décrochent des crédits.

A quand des sacs rouges pour y enfermer toutes les couleuvres qu’il faut avaler?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s