La ville du baiser….

Vienne Impériale et moderne, la capitale autrichienne est avant tout une capitale culturelle et architecturale. Des mois entiers seraient nécessaires pour bien la découvrir. Le transporteur aérien Easyjet vient d’ouvrir une ligne qui la relie à Genève en moins de 2 heures.

Gabriela, guide francophone a jeté son dévolu sur la Ringstrasse. Ce boulevard circulaire encercle la zone historique, soit le 1er arrondissement d’une ville pour le moins orgueilleuse, là où autrefois s’érigeaient des remparts que l’empereur François Joseph a fait tomber pour ouvrir la ville et l’étendre. Le long de ce ring, entretenus comme s’ils venaient de naître, les plus imposants bâtiments publics de Vienne, dont l’Opéra principal (la ville en compte 5), le Parlement et l’Hôtel de ville, des palais, des maisons patriciennes, des églises, des théâtres, académies de musique et conservatoire, bref tout ce qui consacre Vienne en capitale culturelle et musicale.

La Ringstrasse et son quartier des Musées débute devant ce qui fut la résidence privée du prince de Wurtemberg et qui, dès 1863 deviendra un hôtel de prestige, l’Imperial, dans lequel, même la reine Elisabeth II d’Angleterre a fait halte (voir encadré). Le circuit, desservi par des bus et des trams fait 5 km et fêtera en 2015 ses 150 ans. Mais Vienne possède également 1200 km de pistes cyclables en ville… Des festivités se préparent pour cet anniversaire. Cependant, de grande fêtes ne pourront se dérouler en mai car, grâce à Conchita Wurst, l’Eurovision se tiendra à Vienne et volera la vedette à l’histoire. Déjà les chambres d’hôtel s’arrachent.

La Ringstrasse et le 1er arrondissement ont marqué la naissance d’une modernité urbaine fort décriée à l’époque, d’ailleurs, les architectes de l’Opéra n’ont pas supporté tant de critiques. Van der Nüll s’est suicidé tandis que son acolyte Sicardsburg a succombé à une attaque cardiaque dix semaines plus tard. Les travaux étaient encore en cours. Cet opéra est pourtant aujourd’hui l’un des plus prestigieux au monde.

Le baiser

Entre Palais, monuments, Musées et parcs, il faut pourtant s’échapper une paire d’heures au moins pour se rendre vers la paix du Belvédère. Ce palais jardin abrite une aile transformée en Musée au sein de laquelle sont installées de nombreuses œuvres de Klimt, Schiele, Kokoshka et autres artistes des styles Biedermeier, Jugendstil/Art déco. Surtout, c’est là que l’on peut admirer en vrai le fameux baiser de Gustav Klimt ainsi que la belle Judith, connue pour avoir décapité l’opprimant Hololpherne. Klimt l’amoureux a fait de Vienne la ville du baiser. Klimt est aussi l’un des membres fondateur du mouvement sécessionniste dont le bâtiment proche du Ring abrite sa fabuleuse frise créée pour la 14e exposition de la Sécession et consacrée à la musique de Beethoven. Vienne et Klimt, Klimt et Vienne ne font qu’un.

Visiter

Y aller : Au départ de Genève, Easyjet opère ses vols directs 4 jours par semaine. www.easyjet.comY séjourner : Pour jouer les princes et côtoyer les stars à l’Imperial hôtel: www.imperialvienna.com. L’hôtellerie viennoise est relativement chère, cependant en passant un peu de temps sur le net, on trouve chambre a sa bourse.Où manger : Si vous n’aimez pas le süss, le doux, le sucré, allez ailleurs. Vienne aime le sucre et en met partout. L’Opus, le restaurant de l’Imperial propose une carte raffinée et des mets sophistiqués. Le café Imperial suggère un petit déjeuner au champagne. En ville, les musées ont des restaurants très fréquentés. Celui de l’Albertina le Do&Co propose des plats viennois et… japonais. Très branché, un bateau à quai sur le Danube Motto am fluss est sans doute un endroit où se retrouver. Bien sûr, le Heuer au Musée d’art contemporain est l’adresse qui se passe. Au restaurant, les viennois se donnent du temps. Par conséquent, le service n’est jamais rapide.Ce reportage a été rendu possible grâce à l’invitation d’easyjet www.easyjet.com et de l’office du tourisme de Vienne www.wien.info/fr

Nina Brissot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s