Finis les chagrins d’amour

Largeur.com, sous la plume de Céline Bilardo, nous apprend que des scientifiques étudient un traitement chimique pour soigner les chagrins d’amour. Les liens amour/cerveau étant de plus en plus établis, les chercheurs ont des pistes. Dominer ces liens, comme le font déjà les antidépresseurs sur les émotions et le désir sexuel, n’est déjà plus une utopie. Les comportements et réactions dictés par l’attachement et le sentiment amoureux dépendent en grande partie d’une molécule appelée l’ocytocine. Dans le milieu, les scientifiques l’appellent «l’hormone de l’amour». La retirer permettrait de se distancer de l’attachement unilatéral. Des essais montrent que ça fonctionne sur les campagnols. Bon il y a encore un revers à la médaille, la suppression de l’ocytocine ne peut être que sur du court terme, le corps en fabriquant par lui-même en permanence. Mais voilà de belles perspectives qui s’ouvrent à ceux/celles qui ne veulent pas souffrir d’amour. Lorsque la médication sera au point (au mieux dans dix ans), nous allons passer du pathos au fonctionnel. (Remarquez, il existe déjà bien des sujets qui en fabriquent peu. Ils sont plus particulièrement mâles). La pilule orange contre l’attachement, la bleue pour le fonctionnel, la blanche pour médicaliser les sentiments, et une rouge pour rebooster la passion. A acheter en kits. Mais je me demande, de quelle couleur pourra bien être la pilule qui désinhibera toute personne n’ayant pas utilisé le kit, contre la poursuite de l’autre pour réparation en espèces sonnantes et trébuchantes?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s