Veiller à la radicalisation

Trente-huit touristes abattus en Tunisie, cent cinquante civils tués à Kobané, vingt-sept morts dans une mosquée à Koweit, des dizaines de soldats tués dans une attaque islamiste en Somalie et, aux portes de Genève, en Isère, un chef d’entreprise qui se fait décapiter puis exposer dans la cour d’une usine à gaz. L’horreur est là. Partout. Sur commande par des fous d’Allah ou tout simplement par des individuels illuminés à qui l’on refuse le droit de partir pour rejoindre un Djihad idéalisé. Pourtant, l’homme de la rue, en Suisse comme en France crie: «mais laissez-les partir. Ils ont de bonnes chances de se faire tuer. En les gardant ici, nous alimentons leur haine et ils se mettent à agir seuls».

Quelle réalité faut-il suivre? Comment se prémunir de menaces et d’exécutions de plus en plus répandues? Quelles armes brandir dans cette guerre sournoise qui frappe n’importe où et n’importe qui. Sans autre motif que la religion, l’espoir d’un paradis quelconque, encore plus beau si les actions terroristes sont menées durant le Ramadan? Ou, pire encore, la simple envie de s’exposer (selfie, caméra) avec son trophée décapité.

Le djihad n’est pas seulement en route dans les pays musulmans qui sont les premiers à lui payer un lourd tribut. Il est parmi nous. En Europe. Un peu plus en France qui compte beaucoup de musulmans radicalisés. Nous imaginons des mesures sécuritaires. Elles sont toujours déjouées car comment se prémunir d’un Kamikaze?

La politique générale en occident doit se durcir. N’accorder aucun crédit aux personnes suspectées de radicalisation. Même si aucun délit ne peut leur être reproché. A l’heure où Chinois, Américains, Coréens et sans doute les Européens écoutent tout le monde, pourquoi ne pas suivre aussi les heures que passent certains sur des sites incitatifs? C’est peut-être une piste mais je n’en donnerais pas ma tête à couper.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s