Méditer au clou

Peut-être deviendra-t-il un auteur de polar à succès? En tous les cas, s’il doit passer par la case prison, ce qui semble de plus en plus probable, Hervé Falciani aura le temps de méditer, de se mettre un peu d’ordre dans la tête et de monter d’autres scénarii à mettre en place en sortant de taule ou pour le cinéma.Le bel Hervé va pouvoir se reposer. Car il faut le dire, ces dernières années sa vie trépidante ne lui a pas laissé beaucoup de repos. Trop doué, il a tout mené de front: voleur avec panache, menteur évidemment, espion à 4 sous, donneur de leçons mais avec la devise un pour tous, tous pour moi… politique d’opérette en Espagne, quémandeur (il me faut des sous pour me défendre), collaborateur avec certains gouvernements, play-boy, flambeur… autant d’activités qui demandent un engagement certain.Tout ça pourquoi? Pour tirer un maximum d’argent avant tout. Tout en crachant dans la soupe de son employeur et de sa famille (son père était banquier à Monaco). Tout ça aussi pour entrer dans l’histoire en qualité de fossoyeur du secret bancaire. Mais tout ça en vain puisque, atteignant l’un des buts qui pourrait éventuellement faire croire à sa bonne foi, celui de la lutte contre le secret bancaire, il en devient la victime. Le secret a été aboli pour les étrangers, l’échange automatique se met en place et les petits voyous voleurs de données perdent ainsi leur activité. Le chevalier blanc n’a plus qu’à descendre de sa monture et prendre la route menant vers la prison pour non-respect de la sphère privée. Dommage pour lui qu’il ne puisse envoyer son avatar Ruben al-Chidyak pour le remplacer. Dommage que les autres cellules ne soient pas réservées aux acheteurs de données volées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s