La matonne et le violeur

A poil, enfin en tatouages et abdos en plaquettes de chocolat, le violeur emprisonné à Dietikon (ZH) est photographié au mieux de sa plastique. Devant sa photo, si je n’avais pas lu les titres liés à ce fait divers d’une gardienne de prison en cavale avec un prisonnier et rattrapés en Italie, je me serais dit: tiens, Poutine remet une couche sur son image d’Ironman dont il se réclame.

Probablement le jeune homme était-il allergique aux pyjama rayés. Est-ce ainsi que le bodybuilder a réussi à attirer l’attention de la matonne sensible aux muscles bien travaillés? On peut le croire et, comme on ne sait pas s’il portait le bas du pyjama, les suppositions s’arrêteront là. Toujours est-il que, le beau roman, la belle histoire a commencé avec une cellule qui s’ouvre, une voiture à disposition, quelques fonds en cash sans doute et, une cavale à la Bony & Clyde. Tout aurait pu sans doute continuer sur la lancée si l’orgueil ne s’en était mêlé. Quel besoin ont eu ces deux d’envoyer des vidéos de leur parfait amour? Et comment un récidiviste et une matonne ont-ils pu, aussi bêtement, se laisser piéger dans leur fuite par les carabinieri grâce à une pseudo fuite… de gaz?

Du coup, ils se retrouvent à la case prison, séparés par des barreaux et du mauvais côté pour elle. Y aura-t-il un musclé maton pour la tirer de ce faux pas ou est-ce seulement dans les prisons pour hommes que l’on nomme des gardiens du sexe opposé? La question est posée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s