Inflation, vous avez prononcé inflation?

Je ne sais pas si vous l’avez aussi remarqué mais il semble que le billet bleu qui servait aux courses hebdomadaires du ménage ne suffit plus. Globalement et subrepticement, les prix augmentent dans tous les secteurs. En langage de banquier on dirait que nous sommes en période d’inflation. Mais les banquiers se veulent rassurants. Jamais ils n’utilisent le mot qui fâche. Eventuellement ils diront que la reprise après Covid (mais sommes-nous dans l’après?) n’a pas atteint l‘embellie espérée. Que rien n’est joué. Qu’il faut attendre un peu.

Les banquiers se comportent comme les anciens médecins. Souvenez-vous, c’était du genre: «bon il y a ici quelque chose qui chicane mais on va s’en occuper. Puis après quelques circonvolutions, sortait le mot chimiothérapie. Mais les nouveaux médecins ont changé de style. Ils se sont mis dans la nouvelle normalité. Aujourd’hui, ils disent : A votre âge, avec ce type de cancer, vous pouvez espérer tirer encore un an ou deux». C’est clair. C’est net. C’est dru! C’et le monde d’aujourd’hui. Du moins dans la médecine.

Mais en politique ou à la banque, la nouvelle normalité n’est pas encore installée. Imaginez un banquier vous dire: «Je peux vous proposer un fonds pourri. Avec un peu de chance vous en tirerez quelque chose. Ce langage n’existe pas (encore) C’est sans doute la raison pour laquelle le fonds pourris circulent tranquillement, Wall street les engloutis allègrement tout en donnant des leçons au reste du monde.

Mais revenons par exemple à la Migros ou un joyeux slogan vous dit que votre franc est plus gros. Avec qui les coopérateur sont-ils de mèche? Bouche cousue pour tous. Et pourtant lorsque tous les prix augmentent, que la masse monétaire enfle, qu’il n’y a quasi plus d’immobilier sur le marché, que les matières premières se raréfient et leurs prix prennent l’ascenseur, pourquoi n’y a-t-il personne pour dire:  Attention la spirale négative a commencé à vous aspirer… Epelez le mot inflation et vous saurez que vous visez juste. C’est vrai pourtant que votre franc est plus gros mais pas à la Migros. Juste face à l’Euro qui s’affaiblit.

3 commentaires

  1. Felix+Reinarz dit :

    Très juste Nina!
    Bien à toi😘

    J’aime

  2. Suzette Sandoz dit :

    Diablement bien observé.
    Suzette Sandoz

    J’aime

  3. Véronique Gaspard-Charlet dit :

    Bien vu! Il y a aussi un super article dans le Monde à ce propos. A bientôt ma Nina V.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s