Parlez-vous Corona?

Il est partout. Pas bien gros le voyou, tout juste 400 nanomètres mais sa puissance est nucléaire! En quelques mois, il a réussi ce qu’aucun chef d’Etat ou autre dictateur régalien n’ont jamais réussi. Il a changé le monde et imposé sa langue. Surtout, et c’est un exploit hors norme, le Covid-19 nous a libérésPoursuivre la lecture de « Parlez-vous Corona? »

Et vous? Vous Likez ?

Je like, tu likes, il like, la langue française s’est dégradée d’un nouveau mot. Les acteurs des réseaux sociaux, comme ceux des plateformes de vente, ont appris ce mot: Liker. En français et dans ce sens, c’est j’aime ou j’aime pas. Entre deux? Rien! C’est noir ou blanc. Et on vous indique le pourcentage dePoursuivre la lecture de « Et vous? Vous Likez ? »

Plus vrai qu’au cinéma!

La grande tendance de la transparence partout et tout le temps nous offre du cinéma tous les jours. Parfois plus drôle encore que sur l’écran et c’est gratuit. Le dernier en date – mais comme tous les films actuellement il passera vite – s’appelle Candide Griveaux versus James Piotr Pavlenski. En voilà le synopsis. SortiPoursuivre la lecture de « Plus vrai qu’au cinéma! »

L’exception vaudoise

«On a un bien joli canton», disait notre poète Gilles. Qui poursuit avec un inventaire à la Prévert: «Des veaux, des vaches, des moutons, du chamois, du brochet…». La liste est longue jusqu’à la Venoge. Mais s’il revenait aujourd’hui, le père Gilles pourrait ajouter: et des GPS! Eh oui, comme nous l’apprend Mathieu Signorell dansPoursuivre la lecture de « L’exception vaudoise »

Heureusement il y a Carlos

L’année 2020 a démarré, mais pas sur le mode marrant. L’international se dessine avec des ombres immenses et des conflits discrètement génocidaires déjà admis sur les réseaux sociaux. Le roi Trump tire à drone portant sur des généraux ennemis. Le Calife Erdogan étend sa dictature en déployant ses chairs à canon dans des zones ouPoursuivre la lecture de « Heureusement il y a Carlos »

Dry January ou janvier sans alcool

Nous connaissons tous Halloween, St Valentin, Black Friday et dernièrement le concours du pull de Noël le plus moche. Autant d’incitations à effet commercial débarquées après que les Anglo-Saxons s’en sont eux-mêmes amusés. Et nous suivons. En bons moutons, nous adoptons ces coutumes pensant même les avoir inventées. Aujourd’hui, ces mêmes maîtres à penser veulentPoursuivre la lecture de « Dry January ou janvier sans alcool »

Pour Noël, invitez Michel-Ange…

Traditionnellement, depuis le début du XVIe siècle, le réveillon de Noël compte une belle dinde. Car la dinde a remplacé l’oie depuis que les colons espagnols l’ont importée en rentrant d’Amérique alors qu’ils croyaient rentrer d’Inde! La poule d’Inde est devenue dinde. Alphonse Daudet en parle dans ses trois messes basses, si bien contées parPoursuivre la lecture de « Pour Noël, invitez Michel-Ange… »

SOS c’est Internet

Aboul. En quelle année est né Robespierre? Aussitôt, chacun dégaine son téléphone pour s’adresser au copain Google ou à l’ami Siri qui, en 0.72 secondes va afficher 408’000 résultats indiquant que Maximilien François Marie Isidore de Robespierre est né à Arras le 6 mai 1758. Magnifique non? En tous les cas, Internet se substitue magiquementPoursuivre la lecture de « SOS c’est Internet »

Même le tribunal peut offrir de bons moments….

Aboulaye Penda Ndiaye, journaliste à 20 minutes, s’est, semble-t-il, bien amusé lors d’une séance au tribunal. Dans l’édition du 14 novembre de son journal et dans un style qui le distingue, il raconte une séance au Tribunal Cantonal Vaudois. Tout était réuni pour présenter un show qu’on ne voit même plus au cinéma ou àPoursuivre la lecture de « Même le tribunal peut offrir de bons moments…. »

La musique adoucit les meules

Il faut rendre à César ce qui lui appartient et aux Alémaniques un don presque inné pour la publicité et le marketing. Pour preuve: entrez dans une fruitière (fromagerie) en France et demandez du gruyère. Eh bien, 9 fois sur 10, on vous servira de l’Emmental! Tout ça parce qu’il y a une trentaine d’années,Poursuivre la lecture de « La musique adoucit les meules »

Vous trompez???

Fini les «Ciel mon mari», les placards encombrés ou les sans culotte sur le balcon. Finies les histoires abracadabrantes du copain Marcel qui invite opportunément à boire un coup et d’où l’on ne peut rentrer qu’au milieu de la nuit. Fini le patron qui fait filer son employé en mission le week-end. Et surtout, adieuPoursuivre la lecture de « Vous trompez??? »

Le dernier à sortir du Carnotzet

Bonnard, plutôt gentillet, un brin débonnaire, le Vaudois n’en a pas moins son petit caractère. Mais il a pour lui cette faculté de savoir le gouverner. Même si, ombrageusement, il n’apprécie pas qu’on lui dise ce qu’il ne veut pas entendre, il n’est pas de ceux qui se rebiffent sur place. Tout au plus fera-t-ilPoursuivre la lecture de « Le dernier à sortir du Carnotzet »

Ne bougeons plus, restons chez soi

Voyager devient périlleux. Tout s’oppose à ce que nous sortions de nos limites les plus proches. Surtout en cette année électorale où chacun bat sa sauce de plus en plus verte. Prendre l’avion équivaut à un crime à taxer fortement. La voie maritime? On vient de lire qu’en Europe, 94 paquebots émettent dix fois plusPoursuivre la lecture de « Ne bougeons plus, restons chez soi »

La France, c’est le roi et les barricades

Depuis toujours si proche et pourtant si différente, notre grande voisine hexagonale vire à la disneylandisation avec un nouveau spectacle chaque week-end! D’ailleurs, il ne fait pas bon être flic à Paris par les temps qui courent. C’est à ne plus savoir où donner du gourdin, du lacrymogène ou du canon à eau. Entre laPoursuivre la lecture de « La France, c’est le roi et les barricades »

Qui suis-je sur le marché ?

Marketing oblige, pour bien cibler un acheteur potentiel, il faut connaitre sa classification. On ne s’adresse pas de la même manière à un baby-boomer, né entre 1946 et 1964, qu’à un génération x, y, z. Voire à une génération Alpha ou un Dink… Les BB (baby-boomers) ont été habitués à travailler dur et connaissent laPoursuivre la lecture de « Qui suis-je sur le marché ? »