Pourquoi pas ?

La Suisse se targue d’avoir des infrastructures militaires, notamment des hopitaux, prêts à l’usage en cas de guerre ou de catastrophes naturelles. La Pandémie actuelle n’est-elle pas une sorte de catastrophe? Ne pourrait-on pas profiter de tester toutes ces infrastructures dormantes en destinant ces hopitaux aux personnes atteintes de la Covid 19 et qui doiventPoursuivre la lecture de « Pourquoi pas ? »

Pas de ski en Suisse…

Les Français qui oseraient venir skier en Helvétie sont avisés. Ils seront mis en quarantaine au retour. Car le ski ne déclenche pas seulement des avalanches, mais une forme d’envie de ceux qui, pour éviter d’être confinés vont en station française (oui elles sont ouvertes) mais sans les remontées mécaniques. Pas de ski non, maisPoursuivre la lecture de « Pas de ski en Suisse… »

Apprendre à nager dans les courants contraires….

5’000 bougies qui brûlent sur la Place Fédérale à Berne le soir de la St. Nicolas, sont là pour rappeler les 5’000 âmes envolées cette année des suites de la Covid. C’est émouvant. Dommage qu’il n’y ait pas à proximité une place assez grande pour accueillir les 16’900 bougies dont la flamme emporte le souvenirPoursuivre la lecture de « Apprendre à nager dans les courants contraires…. »

Un peu d’absolu svp

Passé la quarantaine rugissante, la vie de la majorité des couples semble d’une fadeur écœurante. De monologues croisés en oublis bien ordonnés, l’âge vient sans que plus rien ne se passe. L’ordinaire s’installe. Beaucoup s’en contentent. A la transcendance, on privilégie un confort domestique, une forme de «liberté» monnayée. Les habitudes remplacent la fantaisie. EtPoursuivre la lecture de « Un peu d’absolu svp »

Swiss rétro

L’avez-vous remarqué? Nous tombons en désuétude! Nos villes sont grises. Nos aéroports ressemblent à des hangars d’Aéroflot des années 80. Nous nous engonçons dans des règlements, contre-règlements et d’infinitésimales prescriptions pour le moindre bâtiment, voire monument. Nous sommes des vieux recroquevillés qui refusent le changement. Nous ressemblons à un peuple mort, à un champ dePoursuivre la lecture de « Swiss rétro »

Le macchabée de Rivaz

Sandrine 06.00 en cette mi-octobre. Sandrine aura une journée chargée. Elle décide de vite faire un petit jogging pour se mettre en forme. Sandrine attache ses cheveux, enfile ses baskets, hésite à prendre son téléphone puis finalement renonce. Elle se donne juste un quart d’heure pour se mettre en forme. Il fait encore sombre maisPoursuivre la lecture de « Le macchabée de Rivaz »

Le canard au sang

Le canard au sang 20h30 Elle marchait d’un pas décidé. Seule. Le bruit de ses talons sur l’impasse cimentée dérangeait le silence d’un crépuscule hivernal. La faim habitait son estomac au point de l’empêcher de penser. Pourtant, elle a senti comme un danger lorsque des pas feutrés par des semelles caoutchoutées se sont mis àPoursuivre la lecture de « Le canard au sang »

Un peu d’IA svp pour nos planificateurs

En mai 2020, Swissinfo publiait une bonne nouvelle, ainsi rédigée: «Certaines technologies en plein essor, comme l’intelligence artificielle (IA), ne connaissent ni réglementation ni normes internationales. Avec sa démocratie avancée et sa recherche réputée, la Suisse a le potentiel pour prendre la tête dans l’élaboration d’une IA éthique». Excellente nouvelle pour notre pays. En a-t-ellePoursuivre la lecture de « Un peu d’IA svp pour nos planificateurs »

Ainsi vont les choses de la vie

 Reminiscences Lausanne, Suisse, un samedi matin de novembre.Le marché local déploie quelques teintes de fin d’été sur les pavés de la rue de Bourg. L’ambiance est fraîche mais ensoleillée. Les passants sont peu nombreux bien que 09h30 s’affiche à toutes les pendules de l’horloger.Téléphone à l’oreille, une femme entre deux âges semble chercher une adresse.Poursuivre la lecture de « Ainsi vont les choses de la vie »

Les écuries d’Augias

La France ne peut continuer comme ça. A laisser, au nom d’une pseudo repentance coloniale et d’une nonchalance écœurante, ses écuries se remplir, il est temps pour elle de passer aux grands travaux. Aux grands maux les grands moyens. Et si Héraclès a détourné le cours des fleuves pour nettoyer les écuries d’Augias, la FrancePoursuivre la lecture de « Les écuries d’Augias »

Pardon pour la colonisation….

C’est de bon ton, pour vivre avec son temps il faut afficher une humilité sur mesure et savoir demander pardon pour les erreurs du passé. Champions toutes catégories en la matière, les Français font si bien qu’ils ne savent plus où demander pardon. A leur usage, voici quelques idées. A vous, messieurs-dames dont nos aïeuxPoursuivre la lecture de « Pardon pour la colonisation…. »

Smaniotto

Smaniotto et le défi Michelangelo! Du culot? De l’assurance? Une folie dans sa tête et au bout des doigts? Comment expliquer cette idée déraisonnable qui a traversé l’esprit de Smaniotto et ne l’a plus lâché? Toujours est-il que, pour oser une œuvre magistrale de cette envergure, il faut avoir, dans un coin de sa tête,Poursuivre la lecture de « Smaniotto »

La politique de la peur

On fait dire aux chiffres ce que les mots ne sauraient exprimer clairement. Comment? Pourquoi? Allons-y, parlons de ce Covid-19, paralysant et inconnu, local et mondial, qui enferme les citoyens. Dans une demi vie, dans des restrictions inconnues à ce jour, dans un effondrement de l’économie. Jamais les médias et leurs dérivés n’ont balancé autantPoursuivre la lecture de « La politique de la peur »

On a perdu Greta…

Covid, Covid, Covid… l’actualité covidienne a pris le pas sur le climat. Du moins pour l’instant. Mais l’exigence du port du masque dans certains lieux se juxtaposant à une vague de chaleur, les débats finissent par se rejoindre. Surtout depuis que les obligations opportunistes d’élus comme Anne Hidalgo, en proie à l’angoisse de ne pasPoursuivre la lecture de « On a perdu Greta… »

La conjugalité augmentée

Il va falloir nous y faire, tout augmente. Les impôts mais on s’y est habitué. La charge pondérale, qui devient normalité. Mais aussi la réalité augmentée, cette superposition de sons, images, dimensions qui bien placée permet d’incruster des objets virtuels dans une séquence d’image, jusqu’à paraître réelle. Mais nous n’en sommes qu’aux balbutiements de l’augmentation.Poursuivre la lecture de « La conjugalité augmentée »